17.05.2017

Logement : premier Gouvernement, premier rendez-vous manqué

L'Union sociale pour l'habitat déplore que le Gouvernement tel qu'annoncé ce 17 mai 2017 ne place pas la question du logement et de la politique de la ville au cœur des priorités du nouvel exécutif.

DR Immobiliere Nord Artois © J.C. Thorez

Nul ne peut ignorer les enjeux que constituent l'accès au logement pour tous, le rôle du logement dans la mobilité professionnelle, la place des dépenses de logement sur le pouvoir d'achat des ménages, l'avenir des quartiers et de leurs habitants, essentiel pour le pacte républicain.
 
Le Mouvement Hlm rappelle que le logement social investit chaque année 16 milliards d'euros sur l'ensemble des territoires, et loge plus de 11 millions de nos concitoyens. Il a formulé lors de la campagne présidentielle de nombreuses propositions pour faciliter l'accès du plus grand nombre au parc social, être un acteur de la transition énergétique, encourager la mobilité professionnelle et jouer pleinement son rôle d'opérateur social alors qu'une attribution sur deux se fait, aujourd'hui, à un ménage dont les revenus sont inférieurs au seuil de pauvreté.
 
Pour Jean-Louis Dumont, président de l'Union sociale pour l'habitat : « Malgré le signal négatif que constitue l'absence d'un ministère de plein exercice, le Mouvement Hlm continuera, résolument, et au nom des 11 millions de locataires du parc social et de milliers d'accédants à la propriété, à agir sur le terrain et auprès des pouvoirs publics pour défendre le droit au logement pour tous. »