17.02.2017

Un centre de promotion familiale d’ATD Quart Monde

Une résidence pour permettre à des familles ayant vécu le mal-logement de se reconstruire. © Agence 11h45

Le centre de promotion familiale, dénommé résidence Geneviève Antonioz de Gaulle, a été reconstruit par Emmaüs Habitat, propriétaire, à Noisy-le-Grand. Site emblématique du Mouvement ATD Quart Monde où le Père Wresinski a vécu et créé le mouvement en 1957 pour accompagner des familles installées dans le bidonville de la ville qui a abrité un millier de familles entre 1954 et 1970. Dans le quartier en PRU du Château de France se côtoieront, à terme, outre le centre d’ATD Quart Monde, du logement locatif social et non social et de l’accession à la propriété. La chapelle, les équipements sportifs et scolaires qui jouxtent le site sont maintenus. Les espaces publics sont requalifiés dans le prolongement des travaux de résidentialisation déjà réalisés dans le quartier.

L’ancien centre, installé en 1972 dans des pavillons pour héberger des familles en grande précarité, qui ont été démolis fin 2013 pour cause de vétusté, a été le premier centre d’hébergement et de réinsertion sociale autorisé par l’État à accueillir des familles. Entre temps, les 35 familles avaient été relogées dans des bâtiments, eux aussi voués à la démolition, puis domiciliés sur d’autres lieux franciliens.

La nouvelle résidence, conçue par le cabinet d’architecture Daufresne Le Garrec et associés, héberge 30 logements PLAI (4 deux pièces, 14 trois pièces, 8 quatre pièces et 4 cinq pièces), répartis sur 2 640 m2 habitables. Le corps de bâtiment (R+3 et R+3 avec combles) s’articule autour de deux halls traversants et d’un porche regroupant l’accès à un troisième hall, à un local commun résidentiel, ainsi qu’à une loge de gardien. On distingue deux volumes coulissant l’un dans l’autre et faisant naître par endroits des saillies. L’ensemble de jeux de volume est accentué par la pose en alternance sur les façades d’un enduit blanc lisse et d’un bardage en terre cuite brun foncé. Un parking, dont l’accès se fait à l’arrière de la parcelle, est relié aux différents halls par des cheminements créés au sein du jardin. Le prix de revient de l’opération s’élève à 5,35 millions d’euros, soit 178 500 euros par logement, dont 23% de subventions d’État, 7% du Conseil régional, 60% de prêts de la Caisse des Dépôts et 10% de fonds propres de l’ESH.

Une autre opération de 48 logements PLUS-PLAI, conçue par le même architecte, a également été livrée dans le cadre de la reconstitution de l’offre.

Hébergement et accompagnement global

Au-delà des murs, le nouveau centre de promotion familiale, qui comme le précédent a le statut de CHRS, veut permettre aux familles en grande précarité qu’il accueille, dont certaines peuvent avoir connu des itinéraires d'errance de plusieurs années, de se poser dans un logement et d’acquérir les apprentissages nécessaires pour assurer leurs droits et devoirs dans tous les domaines de la vie (éducation des enfants, santé, emploi, vie sociale). Pour ce faire, une action globale est menée en partenariat avec les structures et services du quartier, de la Ville et du Département, dans un contexte de droit commun. C’est pourquoi, le projet a fait l’objet d’un montage en logement familial avec un mandat de gestion confié à l’Agence immobilière à vocation sociale d’Habitat et Humanisme d’Île-de-France, qui assure une gestion locative sociale adaptée. ATD Quart Monde assure l’accompagnement social des familles en vue de leur accès à un logement autonome.

L’accueil des familles se déroule en deux étapes. Un premier temps d’accompagnement global de promotion familiale, au cours duquel les familles occupent le logement social mis à disposition par Emmaüs Habitat dans le cadre de la convention d’occupation temporaire. Un second temps, où elles accèdent à un logement autonome de droit commun, mais continuent à être accompagnées pendant un an.

 

Cet article est extrait du dossier "Le mal-logement s'enracine", paru dans le n°1050 d’Actualités habitat du 15 février 2017.

Vous pouvez en consulter le sommaire sur le Centre de ressources et vous abonner.