Architecture de la transformation : un plancher transformable à l'envi

Le Moniteur consacre un dossier aux 5 projets lauréats de l'appel à projets "Architecture de la transformation", lancé par la Caisse des Dépôts et l'Union sociale pour l'habitat.

Comment construire des bâtiments adaptables aux évolutions de leurs habitants ? Le Moniteur présente le deuxième projet lauréat de l'appel à projets "Architecture de la transformation", porté par le bailleur SNI Sud-Ouest et l'architecte Marc Barani.

Transformer une chambre en salle de bains, un balcon en chambre, un logement en bureau ? S'adapter à un nouvel arrivant dans la famille, ou au départ des enfants ? Le modèle de plancher imaginé par SNI Sud-Ouest et Marc Barani pourrait bien répondre à ces besoins : ils ont testé pendant plusieurs mois une structure porteuse mixte bois et béton permettant de créer des espaces de 12m de large, constituée de poutres treillis dans l'épaisseur, ce qui permet à l'eau, l'air et l'énergie de circuler horizontalement et dans les deux sens. Pour le dire simplement, contrairement à un plancher classique, "on peut mettre les pièces d'eau où on le souhaite", explique l'architecte, et donc bouleverser au besoin toute l'organisation des pièces.

"Le prototype nous a permis de vérifier que le principe fonctionne du point de vue thermique, acoustique et mécanique", précise Marc Barani. L'utilisation du bois et la conception permettent également de limiter l'utilisation de béton, sans surconsommer de bois. Le plancher est également démontable, réutilisable et recyclable.

Sabine Parnigi-Delefosse, directrice de projets au département de la stratégie du Groupe Caisse des Dépôts, souligne que si, en l'état, le coût de ce plancher reste élevé, des leviers d'optimisation existent, et le plancher rend la construction plus pérenne et moins coûteuse à réhabiliter sur le long terme.

Ces planchers seront mis en oeuvre dans la construction du futur quartier de Brazza, à Bordeaux, qui sera réalisé en 2019.

 

précédentesuivante