Recherche 04.10.2016

La ville saisie par la finance publique ?

La revue Métropolitiques publie un article de Raphaël Frétigny à qui l’Union sociale pour l’habitat et la Caisse des Dépôts viennent, dans le cadre du Congrès Hlm de Nantes, de remettre le prix 2016 de thèse sur l’habitat social.

Métropolitiques publie un article de Raphaël Frétigny mettant en perspective les mutations qui ont affecté depuis les années 1940 l'institution financière qu'est la Caisse des Dépôts et rappelle le rôle éminemment social qu’elle a su jouer en gérant l’épargne populaire des Français et en soutenant la construction des Hlm et la rénovation urbaine. Cet article rend compte d’une partie de la thèse de l'auteur, Raphaël Frétigny, lauréat du Grand Prix décerné par le jury du Prix 2016 de thèse sur l’habitat social organisé par l’Union sociale pour l’habitat et la Caisse des Dépôts.

La thèse « Financer la cité. La Caisse des Dépôts et les politiques de développement urbain en France » fait le pari que l’étude de l’évolution des circuits de financements de la production urbaine est, sur le temps long, déterminante pour comprendre les dynamiques de la ville en général et de l’habitat social en particulier. Elle s’intéresse à cet égard au rôle majeur – jusqu’alors peu documenté de manière aussi complète – de la Caisse des Dépôts, établissement financier hybride et protéiforme, rattaché à l’État mais aussi partenaire des collectivités locales et des organismes Hlm, et qui constitue, par la diversité de ses interventions dans la ville, un observatoire exceptionnel des recompositions des politiques urbaines et d’habitat social.

précédentesuivante