Accession 30.08.2012

Accession sociale à la propriété : le CIF en grande difficulté

Spécialisé dans l’octroi de crédits aux particuliers et aux organismes Hlm, le Crédit immobilier de France est dans une situation alarmante après l’abaissement de sa note par l’agence de notation Moody’s. Une très mauvaise nouvelle pour l’accession à la propriété des revenus les plus modestes.

Après l’avertissement en février dernier de l’agence de notation Moody’s, le Crédit immobilier de France (CIF) n’a pas échappé à une dégradation de sa note de 3 crans mardi dernier, comme l’indique le site latribune.fr. Alors que le CIF connaissait de grandes difficultés à se financer sur les marchés ces derniers mois, il lui est désormais quasi impossible de le faire. L’article rappelle en effet que la majorité de ses ressources provient des marchés financiers, avec une base de dépôt qui reste très faible.

L’établissement totalisait l’année dernière 33 milliards d’euros de crédits immobiliers. Si l’Etat n’intervient pas, Moody’s menace de dégrader la note du CIF de 9 crans supplémentaires, entraînant sa disparition. La tribune.fr indique que l’Etat est favorable à une reprise du CIF par la Banque postale, qui n’a pour le moment rien déclaré à ce sujet.

Une situation qui vient fragiliser le financement des organismes Hlm et l’accession à la propriété des revenus les plus modestes. Comme l’indique la tribune.fr, le CIF octroie des crédits à l’habitat à 400 000 particuliers et organismes Hlm. Rappelons que le CIF comprend 56 sociétés anonymes coopératives d'intérêt collectif pour l'accession à la propriété (SACICAP), dont la fédération (L’Union d’économie sociale pour l’accession à la propriété UES-AP-Procivis) est l'une des familles constitutives de l'Union sociale pour l'habitat.

précédentesuivante