07.02.2013

Ascenseurs : l’Union et l’ensemble de la filière demandent le report des travaux

L’Union sociale pour l’habitat estime nécessaire de reporter d’un an l’échéance des nouveaux travaux de mise en sécurité des ascenseurs, prévue le 3 juillet 2013. Les professionnels des ascenseurs ainsi que les responsables de copropriété partagent cette position de prudence.

Repris par le site directgestion.com, un communiqué de l’Union sociale pour l’habitat pointe les obstacles aux nouveaux travaux de mise en sécurité des ascenseurs en Hlm avant le 3 juillet 2013, date fixée par la loi. Bien que la plupart des organismes Hlm aient déjà anticipé cette échéance, le communiqué indique que l’ensemble d’entre eux ne pourra tenir ces délais. Et ce, pour plusieurs raisons : l’« impossibilité matérielle des ascensoristes de répondre à toutes les demandes » avant l’échéance, une « formation insuffisante des intervenants », des « montants élevés des travaux à engager » et un « risque sur la sécurité des habitants et sur leur qualité de vie au quotidien » si ces travaux devaient être menés dans la précipitation.

Une position partagée par l’ensemble des acteurs de la filière. La Fédération des Ascenseurs demande ainsi un délai de 6 à 9 mois pour finir les travaux tandis que l’Association des responsables de copropriété et l’Union nationale des responsables de copropriété demandent un report de 2 ans.

Ces travaux constituent la deuxième phase du programme prévu par la loi sur la sécurité des ascenseurs existants (SAE). L’Union sociale pour l’habitat rappelle que la première phase, dont l’échéance était fixée le 21 décembre 2012, avait été « parfaitement respectée » par l’ensemble des organismes Hlm.

précédentesuivante