08.11.2012

Une éventuelle TVA à 10% inquiète le secteur Hlm et BTP

Les acteurs du logement et du bâtiment alertent sur les dangers de l’augmentation du taux de TVA intermédiaire annoncé par le Gouvernement.

Après lecture des conclusions du rapport Gallois sur la compétitivité, le Gouvernement annonce mardi 6 novembre une hausse du taux de TVA intermédiaire de 7 à 10% dès le 1er janvier 2014. Celle-ci avait déjà été augmentée en 2011, alors qu’elle était de 5% auparavant, ce qui avait déjà eu un impact très fort sur le logement social.

Lyonpoleimmo.com revient sur la réaction de l’Union sociale pour l’habitat qui, dans un communiqué de presse, pointe les risques d’une telle mesure. Pour l’Union, une hausse de la TVA ralentira les nouvelles opérations de construction et aboutira à des loyers plus chers, notamment pour les ménages les plus modestes. Elle demande donc l’application du taux réduit à 5%, qui s’appliquera aux produits et services de première nécessité, précisant que le logement social est également un service de première nécessité. Cela permettrait de dégager une capacité d’investissement supplémentaire de l’ordre de 270 millions d’euros et de remplir ainsi l’objectif de construction de 150 000 logements sociaux par an.

En outre, bati-journal.com relaie les inquiétudes du monde du BTP, à travers les déclarations de la CAPEB et de la FFB. Pour Patrick Liébus, président de la CAPEB, « cette mesure irresponsable va contribuer à plomber un peu plus le secteur déjà lourdement frappé par la crise ».

précédentesuivante