02.06.2015

Chef de projet aménagement

Le chef de projet aménagement participe à la conception de projets d’aménagement et de projets urbains, en lien avec les collectivités, en assure le montage et le suivi, en coordonnant ces opérations pour le compte de son organisme.

Son objectif : assurer la gestion et la cohérence du projet en participant à sa conception et en pilotant (en partenariat avec les collectivités territoriales) la réalisation d’opérations d’aménagement et de projet urbain à l’échelle d’un quartier, par exemple, dans le cadre d’un mandat (réalisation de constructions, équipements ou espaces publics).

Ses missions

Les missions du chef de projet aménagement s’articulent autour du conseil et de la coordination d’études, de la gestion de projet et de la coordination de l’ensemble des intervenants et partenaires. Il est chargé de :

  • répondre aux consultations et aux mises en concurrence auxquelles les collectivités sont astreintes pour choisir leurs aménageurs ;
  • analyser les potentialités du site et piloter les différentes phases de l’opération d’aménagement en amont de la construction sur les aspects administratifs, juridiques, techniques, financiers et commerciaux et concernant les études (opérationnelle et éventuellement préalables) ;
  • définir le programme, les objectifs, ainsi que le cadre financier et juridique de l’opération ;
  • monter l’opération (bilan financier prévisionnel, documents contractuels, cadre de la mission, etc.) et la réaliser (consultation des entreprises, suivi des travaux et réception, etc.) en organisant la coordination de l’ensemble des intervenants et partenaires ;
  • effectuer le suivi financier ;
  • mener les négociations avec les concessionnaires.

Qualités et compétences

La fonction de chef de projet aménagement requiert :

  • la connaissance des réglementations techniques relevant des procédures d’aménagement et d’urbanisme opérationnel, des politiques locales de l’habitat, de l’ingénierie financière et des dispositifs spécifiques ;
  • la conscience des exigences environnementales telles que les normes et les innovations en matière de nouveaux modes de développement urbain (comme les éco-quartiers) ;
  • la capacité à travailler en transversal (et en autonomie) et le sens de l‘organisation ;
  • des compétences communicationnelles et relationnelles (qualités de concertation, d’animation et d’adaptation aux cultures des différents acteurs impliqués).

Nouveaux défis

Nouvelles problématiques urbaines, nouveaux enjeux environnementaux, évolutions législatives, complexité des mesures fiscales, problématique du coût du foncier, pluralité des intervenants...le chef de projet aménagement doit s’adapter en continu, et dans le temps long d’un projet.

Formations

Urbanisme, aménagement, politique de l’habitat