14.09.2015

Chercheurs et organismes Hlm témoignent

Paris Habitat, l'OPH de la Seine-Saint-Denis, Alcéane et Grand Paris Habitat se sont livrés à l'expérience d'un CIFRE. Témoignage des chercheurs et de leurs tuteurs.

  • Au sein de l’Office public de l’habitat de la Seine-Saint-Denis

Vincent Marquant a pris ses fonctions de salarié-doctorant au sein de la Direction des ressources humaines de l’OPH 93, depuis mars 2014. Il occupe le poste de chargé de mission qualité. Le Centre de recherche sur la formation du Conservatoire national des Arts et Métiers accueille La thèse de Vincent Marquant intitulée : "La production des savoirs dans la résolution des problèmes : Le développement professionnel des chargés d’opérations d’un organisme Hlm". Elle se déroule sous la direction de M. Denis Lemaître, professeur des universités et responsable du pôle sciences humaines et sociales de l’ENSTA-Bretagne.

 

 

 

 

Sylvie Hautière, Directrice des Ressources Humaines à l’Oph93, témoigne de l’accueil en CIFRE de Vincent Marquant.

"La Direction des Ressources Humaines de l’Oph93 intègre une démarche de qualité interne qui – faute de temps -  était restée en attente quand l’Union Sociale pour l’habitat a transmis la candidature deVincent Marquant. A ce stade, son sujet de thèse n’était pas encore totalement déterminé mais il a pu s’affiner grâce à son activité au sein de l’Office. En effet, sa problématique de travail sur "La production de savoirs dans la résolution de problèmes complexes au travail" est devenue son sujet de thèse sur le développement professionnel des chargés d’opération d’un organisme Hlm. Ainsi, la rencontre a pu avoir lieu et a permis à la problématique du chercheur et au travail de l’Oph de s’articuler. Ce qu’il faut comprendre c’est qu’embauché en CIFRE, le jeune chercheur réalise un réel travail pour le bailleur mais que le travail effectué lui permet de nourrir sa thèse en lui fournissant un terrain de recherche.

Vincent Marquant a intégré l’OPH 93 en tant que chargé de mission qualité il y a maintenant deux ans. En coopération avec de nombreux collaborateurs de l’Oph et il a pu mettre au point les procédures "qualité" dans des processus aussi complexes et transversaux que la livraison des opérations de construction neuve et de réhabilitation, notamment en site de rénovation urbaine (l’Oph en compte 15).

Il faut bien prendre conscience de la notion de "matériau commun", grâce auquel ce qui alimente sa thèse fera probablement avancer la structure car les travaux des chercheurs, - lorsque le lien est clairement établi avec l’activité - ne sont pas, malgré les a priori qui peuvent se faire jour à ce sujet, si éloignés des préoccupations des bailleurs."

  • Au sein de Paris Habitat

Romain Deforges a pris ses fonctions de salarié-doctorant au sein de la Direction du développement de Paris Habitat, depuis le 5 mai 2014. Sa thèse intitulée : "Les politiques d’habitat du Grand Paris à la lumière des expériences de Londres et Madrid" est dirigée par Jean-Claude Driant, Professeur à l’Ecole d’urbanisme de Paris. Il s’agira d’interroger la pertinence de l’échelle métropolitaine pour élaborer des politiques d’habitat dans le Grand Paris en mobilisant les points de vue des acteurs franciliens de l'habitat et à l'aide d'expériences étrangères à Londres et à Madrid.

 

 

 

 

Annick Juillet, directeur délégué à la programmation, Paris Habitat, témoigne des expériences d’accueil de doctorants

"La démarche que Paris Habitat a souhaité engager  avec la recherche s’est concrétisée  avec l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE) qui mettait en relation chercheurs et professionnels. En tant que responsable de la Direction des Achats j’ai pu travailler avec des professeurs de cette université pour partager nos préoccupations respectives et définir des sujets de recherche en adéquation avec les besoins de Paris Habitat-OPH. Lisa Chever, doctorante en économie, a donc réalisé sa thèse sur le thème "Mise en œuvre des contrats et discrétion : une application aux marchés publics". Le travail particulièrement important qu’elle a réalisé au sein de Paris Habitat a permis de mesurer l’impact du choix des procédures de marchés tant sur la qualité de service que sur les coûts, dans des domaines aussi différents que l’entretien ménager, les ascenseurs, les études et les travaux.

Bien sûr, l’embauche d’un chercheur en CIFRE nécessite de définir préalablement le type de livrables attendus et la promotion de ce travail en interne. Cette expérience demeure très fructueuse pour l’organisme qui a d’ailleurs réitéré l’expérience avec Romain Desforges, un autre doctorant, dans un domaine d’études différent, tant cette première expérience fût positive."

  • Au sein de Grand Paris Habitat

La thèse de Dimitri Toubanos porte sur  « la conception architecturale au service du développement durable : analyse transversale des propositions contemporaines des maîtres d’œuvre. Quelles attitudes de projets et quelles situations de conflit peut-on repérer dans le processus de conception architecturale durable ? ». Elle est réalisée sous la direction de Virginie Picon-Lefebvre, professeur à l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Belleville et membre du « Laboratoire Infrastructure Architecture Territoire », rattaché à l’Ecole Nationale Supérieure s’Architecture de Paris Malaquais.

À la suite de la signature d’une convention CIFRE, Dimitri Toubanos a pris ses fonctions de salarié-doctorant au sein de la Direction Technique de la direction de la Promotion de Grand Paris Habitat, à partir du 2 avril 2014. Intégré à la direction technique de la maîtrise d’ouvrage, il assume le poste d’assistant études architecturales, en relation directe avec le sujet de sa thèse, objet de la convention.

 

Damien Salvignol, Directeur technique à Grand Paris Habitat témoigne de l’accueil en CIFRE de Dimitri Toubanos

"L’activité de Dimitri Toubanos, au sein de notre organisme depuis avril 2014, constitue une excellente réponse à une question centrale : comment articuler le double objectif de qualité architecturale et de développement durable ? Son travail de recherche, qu’il a fallu circonscrire ensemble, et qui porte sur l’identification de typologies de conception durable et sur la compréhension des freins de toute nature (culturels, organisationnels, cognitifs, financiers…) à l’introduction de l’innovation dans les projets de construction durable, est très riche d’enseignements. En tant que chercheur, il a en effet la possibilité d’étudier un éventail de projets et d’opérations très larges, auprès d’un grand nombre d’acteurs (autres opérateurs publics et privés, entreprises…) avec lesquels nous l’avons mis en contact, et de nous faire bénéficier en retour d’une forme de capitalisation qui nourrit notre réflexion. Par ailleurs, Dimitri Toubanos, a une volonté très affirmée de rendre opérationnel son travail de recherche, ce qui le conduit à apporter une contribution importante à la conception de nos outils tant en matière d’écoconception que de transformabilité des bâtiments.

Avant qu’un organisme Hlm se lance dans l’accueil d’un doctorant en CIFRE, il est nécessaire de prendre le temps de bien faire connaissance et de construire un projet commun. C’est d’abord une rencontre au sens plein du terme. Il est nécessaire ensuite que tous les acteurs tant internes (DRH) qu’externes (ANRT, Laboratoire) s’ajustent. Et puis, il ne faut pas hésiter au moins au départ à demander au doctorant d’investir un peu de son temps dans des travaux opérationnels, ce qui facilitera son intégration dans l’équipe. En tout cas, pour ce qui nous concerne, c’est une expérience très positive."

  • Au sein d’Alcéane

Romain Déré est chargé de projet au sein d’Alcéane. Il conduit également une thèse intitulée : "Logement social et impacts territoriaux. De nouveaux concepts pratiques d’aménagements durables" au sein du laboratoire Territoires, villes, environnement et société (TVES) de l’Université Lille 1, sous la direction de Didier Paris et Franck Bodin : "Le milieu Hlm se prête particulièrement bien à l’accueil de chercheurs en sciences sociales car il possède une très grande diversité de problématiques : humaines, sociales, économiques, territoriales, techniques, organisationnelles, etc. C’est un terrain extrêmement fertile pour développer des recherches appliquées."

 

 

 

 

Sylvia Ferrand, directrice générale adjoint d’Alcéane, Oph du Havre et Romain Déré, doctorant, témoignent de leur travail en commun

Sylvia Ferrand : "Les questions d’accessibilité sont au centre de la politique patrimoniale d’Alcéane qui depuis plusieurs années mène une politique qui va bien au-delà de la réglementation et vise une véritable qualité d’usage. C’est ce qui a conduite Alcéane et le laboratoire TVES de l’Université de Lille, spécialisé dans ce domaine, à signer une convention de recherche visant à réaliser un outil de diagnostic au service de la gestion patrimoniale. C’est dans ce cadre qu’a été conclue une CIFRE permettant d’intégrer Romain Déré à la démarche. Celle-ci a été essentielle à la réussite de la convention de recherche car elle a permis de faire une réelle articulation entre les attentes opérationnelles et les objectifs de recherche, ce qui a également facilité l’intégration de Romain Déré dans l’équipe. Cela explique en partie pourquoi cette intégration a été un succès et l’est encore puisque Romain Déré, bien que son contrat CIFRE soit fini, travaille toujours pour Alcéane aujourd’hui.